Les enfants sont formidables

Aujourd’hui mes belettes, on va parler zizi… Et caca aussi ! Faites pas la grimace, je sais que ça vous fait plaisir.

Parce que voyez-vous, en ce moment, mon P’tit Paquet se pose des questions existentielles, à savoir : qui est pourvu de l’outil magique permettant de faire pipi debout ? A mon grand désarroi, la discrétion n’est pas la première de ses qualités. C’est donc en général lorsque je me rends à la pharmacie ou au marché qu’il me montre du doigt absolument chaque homme en criant « zizi ? ». Si j’ai le malheur de faire comme si je n’avais pas compris la question (avec un petit sourire niais et gêné feignant l’incompréhension envers la personne incriminée), il répète encore plus fort « ZIZI ? ». « Alors Petit Paquet, il faut que tu saches… Oui, ce monsieur a sûrement un zizi, mais ni toi, ni moi, n’avons envie de le voir, alors aies pitié de ta maman qui rougit à vue d’œil ! ». Je suis en général tranquille pour 2 minutes 28 (dans le meilleur des cas). On croise ensuite un autre homme, et c’est reparti… Il va vraiment falloir que j’étudie la question du bâillon !
Lire la suite

Publicités

Attention, blague !!!

L’autre jour, mon Petit Paquet était confortablement allongé sur la table à langer, les fesses à l’air… Habituellement, il regarde un livre quand je le change (Ben quoi ? Vous ne lisez pas vous aux toilettes ?), mais cette fois-ci, il s’est appliqué à cacher le petit machin qui se trouve entre ses jambes. L’air interrogatif et les genoux serrés, il m’a alors demandé « Il est où zizi ? ». Et bien figurez-vous qu’avant que j’ai eu le temps de répondre, il a écarté les jambes dans un éclat de rire !!!

On est foutu, je crois qu’il a hérité de l’humour pourri de son père !

Promis, je ne crânerai plus !

Le truc pas sympa avec les vacances, c’est que ça ne dure pas toute la vie. Il y a un jour où ça s’arrête et outre les 48 lessives que tu dois te taper (je vous épargne l’histoire des lessives, j’ai comme l’impression que ça ne vous captive pas !), il faut aussi reprendre le boulot… et le sport aussi.

C’est là que ça se complique sacrément… Si habituellement, je fais ma crâneuse (« Moi les courbatures ? Connais pas ! »), je dois avouer qu’en ce moment, j’ai un peu mal… Beaucoup mal en fait ! Bon ok, je ne suis que douleur ! Je ne vais pas vous faire un dessin mais juste pour que vous imaginiez un peu le truc, me servir de ma souris de PC est un supplice, soulever une bouteille d’eau est encore insurmontable et je ne vous parle même pas des escaliers… Bref, promis, je ne crânerai plus jamais, et je vais me coucher !

Happy moisiversaire

Je crois qu’on peut sortir le champagne, les cotillons et tout le tralala, parce que je ne sais pas si vous savez, mais le blog a un mois ! Oué, un mois ! Ça se fête, non ? Je ne suis pas peu fière ! Vous êtes déjà 2 à me lire ! Merci Maman, merci sœurette ! Alors pour profiter encore des histoires génialissimes (comment ça j’exagère ?) de la morue rieuse et surtout pour ne rien louper, il n’y a qu’à liker la page Facebook ! Allez, on se dépêche, on y va ! Vous n’êtes pas possibles, faut tout vous dire !

La merveilleuse histoire du lac

La semaine dernière, j’ai testé pour vous une journée à la montagne avec un enfant de moins de deux ans ! Pour cette aventure, j’étais accompagnée du P’tit Machin (5 ans) et de sa maman Jedi. Alors première info : tout le monde est vivant (oui, je spoile et non, ce n’était pas gagné d’avance) !

On a commencé par prendre le bus… Le jedi et moi, on a dû répéter au moins 12 fois de s’assoir, mais on avait enclenché le mode « repeat », ça ne nous a donc posé aucun problème. On a enchainé tout de suite avec les œufs. Déjà avec le bus, j’étais classée, dans la tête de mon P’tit Paquet, parmi les mamans les plus cools du monde. Mais je crois qu’avec les œufs, j’ai level up direct !

Lire la suite

Polooooooo !!!

Ma copine Régina, elle est un peu amoureuse de Polo De Le Rue. QUOI ?!? Vous ne connaissez pas Polo De Le Rue ? Bon déjà, il s’appelle Paul-Henri. Mais comme Paul-Henri, ça craint à mort, il se fait appeler Polo… Ouais, Polo, ça craint aussi… Mais on lui dit pas, parce qu’on est sympa… Et donc Polo De Le Rue, c’est un mec qui fait du snowboard… C’est le mec qui se tape un traumatisme crânien et qui, un mois après, va finir 4ème aux JO de Sotchi… Non mais je veux dire… 1) Traumatisme crânien, 2) Patienter un mois, 3) Finir 4ème au JO. Le mec balèze quoi !

Lire la suite